jeudi 16 juin 2016

Retour du Japon - Back from Japan

Et voilà !
Je suis rentré à la maison. C'était mon premier voyage au Japon, trois semaines merveilleuses dans le Tohoku, le nord-est du pays, qui a été durement frappée par le grand tsunami de 2011. Une région superbe, de magnifiques bords de mer, des montagnes, des forêts, des rizières, des maisons traditionnelles magnifiques, des temples. J'ai quitté Tokyo lundi. Je suis fourbu, ravi, émerveillé de ce que j'ai vu, des rencontres, des lieux, des moments partagés. Tout s'est parfaitement déroulé. J'ai fait environ 200 dessins, remplis plusieurs carnets. Je dois maintenant fignoler et développer tout ça.

La page facebook à suivre : Tohoku - BD



mercredi 30 mars 2016

Bientôt le Japon - In Japan soon

Bientôt un voyage au Japon pour faire des croquis sur les lieux du Tsunami de 2011, dont Fukushima, Sendaï, Ishinomaki, Rikuzen-Takata... en vue d'une BD de reportage.

Le projet

La page Facebook




































dimanche 18 novembre 2012

Kenya 2012



Je rentre d'une semaine au Kenya, où je suis allé donner une conférence sur la BD et animer un atelier d'écriture de livre pour enfants. C'est la deuxième fois que je vais au Kenya, pour les mêmes raisons, avec les mêmes organisateurs et dans le même cadre idyllique. Dès que je serais prêt, je posterai mes croquis avec mes anecdotes. 





En attendant, vous pouvez lire le récit de mon premier voyage sur ce blog.

mercredi 19 septembre 2012

Yaoundé, Cameroun. Septembre 2012














Je viens de passer une semaine au Cameroun, dans la capitale, Yaoundé, où j'ai participé à une semaine d'enseignement sur la BD avec un dessinateur américain et deux dessinateurs de Côte d'Ivoire. Une quinzaine d'élèves de bon niveau, certains ayant parcouru 1000 km en bus pour assister aux cours, venu de Côte d'Ivoire, du Sénégal, de Centrafrique et du Cameroun (dont un Tchadien). Des jeunes doués et super motivés pour apprendre et produire des planches. Des jeunes qui ont bien du mal à trouver des cadres et des moyens pour publier leurs BD, parfois même pour trouver de l'encre de chine ou du papier de qualité. Ils ont tous des histoires à raconter, très intéressantes, souvent tragiques, très en prise avec leur vécu, le village de leur parents, les problèmes de pauvreté, la mort.
Je songe à faire une petite collecte pour leur acheter des carnets de croquis, de l'encre de chine, des plumes, etc. Si des dessinateurs sont intéressé pour y participer (je ne demanderai pas de grosse sommes) contactez moi par email. Merci.

Quand je suis tombé malade, à la fin de la semaine, nos hôtes m'ont dit qu'il faut vite savoir si j'ai contracté le paludisme (malaria) parce qu'avec certains palus d'ici on peut mourir en quelques jours. ça fait froid dans le dos, du coup, comme on a froid dans le dos on croit que c'est une crise de palu mais c'est pas ça. 

L'Afrique est un régal à dessiner. L'agitation et le bazard incroyable en ville, les boutiques bric et broc,  la circulation surréaliste (pas de métro à Yaoundé mais des taxis jaunes partout qui foncent au milieu de la foule de véhicules en tous genres, de gosses, d'étalages, de passants, en klaxonnant constamment, ce qui signifie : "poussez-vous d'là je passe." Et personne ne se crie dessus pour autant. J'ai bien cherché une ceinture de sécurité, en vain.), la pauvreté, la juxtaposition de végétation luxuriante, de bidonvilles et de maisons coloniales sublimes. J'étais logé justement dans une de ces maisons belle et agréable. J'y ai vu quelques oiseaux tout petits, habillés de rouges et de bleus intenses, des plantes extraordinaires, des gens si gentils. Le temps était au gris et à l'orage la plupart du temps. La pluie tombe d'un coup avec une grande violence et quelques minutes après c'est oublié, la vie fourmillante reprends de plus belle. Mais, je suis très frustré, j'ai besoin d'y retourner uniquement pour dessiner. Mes yeux captaient tout, avalaient chaque détail, ma tête est pleine, mais ça ne suffit pas, j'i besoin de tout dessiner. Etrange maladie.

Prochain voyage : une semaine au Kenya, pour enseigner la BD aussi. La dernière fois j'y ai caressé le visage d'une girafe, grand moment (voir plus bas sur ce blog). Qui y croiserais-je cette fois-ci ?

Cliquez sur les images pour les agrandir.
Sur la photo de groupe, tous les élèves, le prof américain accroupi, les deux profs Ivoiriens (ou Ivoirois)  - l'un en pull rayé vert et l'autre enlacé à sa gauche - et moi en casquette bleue.